Climatiseur réversible et énergie solaire : un duo dans l’air du temps !

En France, de plus en plus d’individus font le choix d’équiper leur logement avec une climatisation réversible. La raison ? Les températures !

Publié le septembre 30, 2020 par Mendy Berrebi

En France, de plus en plus d’individus font le choix d’équiper leur logement avec une climatisation réversible. La raison ? Les températures ! Depuis plusieurs années, les intersaisons se font rares et les températures dépassent très régulièrement les 40°C l’été tandis qu’elles restent négatives l’hiver. Face à ce constat environnemental, les pompes à chaleur (PAC) air/air solaires se positionnent désormais comme une alternative bien plus efficace et économique que le tout électrique, le gaz, le fioul ou même le bois. La preuve !

PAC air/air : une solution 2 en 1 pour un confort intérieur optimal toute l’année

Quel que soit le nom employé - pompe à chaleur air/air ou climatiseur réversible, cette solution à l’avantage de rafraîchir un logement l’été et de le chauffer l’hiver. Pratique, elle nécessite peu d’entretien et de travaux. De plus, elle assainit l’air ambiant grâce à des filtres qui emprisonnent acariens, pollens et particules provenant des cigarettes. Le tout en limitant l’accumulation de la poussière.

L’énergie solaire : l’astuce pour réduire sa facture d’électricité

En couplant une PAC air/air avec des panneaux photovoltaïques, un logement peut auto-alimenter ses propres besoins énergétiques en matière de production de chauffage. De quoi faire baisser drastiquement sa facture d’électricité ! Pour cause, le chauffage est le premier poste de consommation d’électricité domestique des foyers français (28% des dépenses). Exit donc les kilowattheures (kWh) qui défilent à la vitesse de la lumière ! En équipant un logement avec une PAC air/air solaire, c’est à l’inverse la lumière issue des rayons du soleil qui se transformera en énergie pour chauffer ou refroidir le logement. Économies garanties !

Parlons concret !

En utilisant le climatiseur solaire et hybride BLULAR, une famille dépensera près de 3 et 4 fois moins que si elle utilise un système de chauffage au fioul, au gaz ou à l’électricité.

Consommation d'énergie hiver chauffage - pompe à chaleur blular

Un système chaud/froid propre pour limiter l’impact carbone d’un logement

Utiliser un système de chauffage/climatisation faisant appel à une énergie renouvelable permet de réduire l’émission de gaz à effet de serre d’un logement. Un geste pour l’environnement, certes, mais aussi pour la valeur immobilière du bien ! Pour cause, réduire la consommation d’énergie et augmenter la performance énergétique d’un logement permet d’en améliorer la note DPE. Et qu’on se le dise, cela peut faire toute la différence en cas de mise en vente du bien ou de mise en location !

Info pratique

Pour sélectionner le système de climatisation le plus performant, deux critères sont à prendre en compte : le SCOP et le SEER.

SCOP, coefficient saisonnier de performance (mode chauffage)

Mode de calcul : énergie calorifique saisonnière (kWh) divisée par la somme de l’énergie consommée durant cette même saison. Efficacité optimale : classe A+++ correspondant à un chiffre supérieur ou égal à 5,1 Faible efficacité : classe A correspondant à un chiffre entre 3,4 et 4

SEER, coefficient d’efficacité pour le rafraichissement (rapport entre la puissance de refroidissement et la consommation d’énergie brute)

Efficacité optimale : classe A+++ correspondant à un chiffre supérieur à 8,5 Faible efficacité : classe B correspondant à un chiffre entre 4,6 et 5,1

À retenir : plus les chiffres SCOP et SEER sont élevés, plus l’efficacité énergétique du système de chauffage et de rafraichissement est importante et l’appareil peu énergivore !


La question qui fâche !

« L’énergie solaire c’est bien, mais que se passe-t-il s’il n’y a pas assez de soleil pour faire fonctionner mon climatiseur ? »

C’est justement pour faire face à cette problématique que BLULAR a créé le premier climatiseur qui s’alimente - de manière automatique et intelligente - à l’énergie solaire, l’électricité standard ou les deux en même temps. En pratique, durant la journée, le climatiseur solaire BLULAR fonctionne directement avec l’énergie issue des panneaux solaires - auxquels l’unité extérieure est reliée grâce à un simple câble MC4. Toutefois, lorsque l’apport solaire n’est plus suffisant (la nuit ou en cas de baisse de luminosité importante), le système breveté va automatiquement compléter l’énergie solaire qu’il parvient encore à obtenir avec de l’électricité standard.

« Le climatiseur solaire hybride de BLULAR est le fruit d’un travail intensif en R&D. Notre objectif était de trouver la solution assurant le plus de confort et le plus d’économie aux usagers. Nous sommes parvenus à développer un système intelligent qui n’a besoin d’aucun ondulateur, aucun contrôleur pour compléter instantanément l’énergie solaire manquante. C’est ça être à la fois performant et écologique ! » Mendy Berrebi, fondateur associé de BLULAR


Cet article a été posté dans climatisation pompe à chaleur réversible Air-Air solaire hybride et taggué Étiquettes :

Réponses pour Climatiseur réversible et énergie solaire : un duo dans l’air du temps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.