Climatisation économique , optez pour un climatiseur écologique

Choisir une climatisation écologique et économique? c'est possible avec la nouvelle technologie breveté "climatiseur hybride solaire et électrique". Faite des économies tout en préservant la planète.

Publié le mai 28, 2020 par Serge Toulzac

Choisir un climatiseur économique pour une climatisation écologique

Le système de climatisation est un élément qu’il ne faut jamais négliger si on veut assurer le confort d’une maison. L’optimisation de cette climatisation passe par de nombreuses techniques et l’installation de divers types de technologies tels que le climatiseur. Comme nous le savons déjà, un climatiseur est un appareil  généralement 2 en 1 (climatiseur réversible) produisant de la chaleur ou du froid dans une pièce selon la saison. Cet appareil permet également de purifier l’air et de limiter l’accumulation de la poussière.

On peut donc dire sans hésiter que le climatiseur est un appareil très utile, voire indispensable pour luter contre la chaleur. D’ailleurs, le marché de la climatisation en Europe et notamment en France connait un regain considérable depuis 2017. Chaque foyer tend à se munir de son propre système de climatisation individuel. Mais l’utilisation d’un climatiseur est soumise à certaines conditions. Cela va avoir une influence non négligeable sur le choix du système de climatisation qu’on a l’intention d’utiliser.  

Les contraintes liées à l’utilisation du climatiseur  

Certes, le climatiseur est un appareil utile dans notre maison. Mais son utilisation implique de tenir compte de 2 éléments : l’impact sur l’écologie ainsi que l’impact économique.

L’impact de l’utilisation d’un climatiseur sur l’écologie 

Le climatiseur figure parmi les appareils les plus énergivores. Ainsi, 10 % de la consommation mondiale en électricité serait imputée à l’utilisation de climatiseur. On peut d’ailleurs constater un pic important de consommation en électricité durant les périodes de canicules et durant l’hiver. Or, selon les recherches effectuées par l’Agence International de l’énergie, dans 30 ans, le nombre de climatiseurs dans le monde pourrait augmenter de 244%.

Cette utilisation excessive de nos climatiseurs avides en énergie n’est pas sans conséquence sur le plan écologique. L’impact est tout d’abord direct, car ces appareils contribuent au réchauffement du climat. Selon une étude du CNRS et de Météo France, une chaleur résiduelle émane du climatiseur lorsqu’elle rafraîchit nos maisons. Cette chaleur va se disperser dans l’atmosphère et à l’échelle d’une grande ville, elle aura un impact sur le climat.

réchauffement climatique

Et indirectement, la surutilisation de climatiseur implique une surconsommation d’électricité. Et qui dit électricité dit énergie fossile. En effet, la principale source d’énergie des fournisseurs en électricité reste l’énergie fossile. Or l’utilisation de l’énergie fossile est le principal élément contribuant à la détérioration du climat et à l’aggravation d’autres problèmes écologiques actuels.

Face à cette surutilisation de ces systèmes de climatisation électrique et aux problèmes que cela engendre sur l’écologie, le gouvernement a mis en place une suite de réglementation thermique. Ces réglementations visent à limiter la consommation en électricité des appareils tels que le climatiseur, la ventilation, l’éclairage, le chauffage ainsi que la production d’eau chaude. Cette consommation ne devrait pas dépasser les 50 kWh/m² par an. Elles imposent également l’élaboration et la construction d’une habitation dite basse consommation ainsi que l’utilisation d’énergie renouvelable ou toutes énergies ayant un impact moindre du point de vue de l’écologie.

L’impact économique de l’utilisation d’un climatiseur  

Bien évidemment, l’utilisation d’un climatiseur n’est pas sans conséquence au niveau économique. En effet, le confort c’est agréable, c’est indispensable pour notre bien-être au sein de notre foyer respectif. Mais l’utilisation de ces systèmes de climatisation a un coût non négligeable. Certes, la consommation énergétique d’un climatiseur variera en fonction du modèle, de la puissance ou encore de la classe énergétique.

Mais de manière générale, avec un climatiseur entièrement électrique, le coût de votre consommation électrique pourrait augmenter jusqu’à 30 % . La décision d’installer un quelconque système de climatisation n’est donc pas à prendre à la légère. Heureusement, il existe divers types de technique et d’appareil disponible sur le marché pour limiter considérablement votre consommation en énergie.

Un système de climatisation en phase avec l’écologie

  La qualité de la climatisation dans une maison ne dépend pas uniquement de la qualité du climatiseur que vous utilisez. Elle dépend avant tout de la conception de votre habitation. 

Optimiser le bâti pour limiter l’utilisation d’un système de climatisation 

Pour se conformer aux réglementations thermiques et notamment à la RT2012, les nouveaux bâtiments d’habitation doivent respecter certains critères : choix de l’emplacement et de l’orientation pour une meilleure circulation de l’air dans la maison, renforcement de l’isolation, élimination des ponts thermiques,… Ces nouvelles maisons sont appelées maison passive ou bâtiment à basse consommation (BBC). L’utilisation d’un chauffage ou d’un climatiseur sera alors plus limitée. La maison passive est donc parfaitement en phase avec l’écologie et les réglementations thermiques (surtout la RT2012).

Cela étant dit, selon les constructeurs et les propriétaires de maison passive, ces types de construction BBC sont surtout destinés à faire face à l’hiver. Durant l’été, ils ont du mal à évacuer la chaleur en raison de cette super isolation. L’utilisation d’un climatiseur reste donc inévitable pour bon nombre de foyers.

Opter pour un climatiseur plus économique et plus efficace  

Compte tenu des contraintes liées aux réglementations thermiques, les fabricants de climatiseur réversible et de chauffage essayent constamment d’améliorer la performance de leurs appareils. Divers paramètres ont alors été établis pour permettre aux consommateurs de choisir le système de climatisation qui lui convient le mieux.

Ecologique

Parmi ces paramètres, on peut citer le SCOP et le SEER. Ce sont des coefficients permettant d’évaluer l’efficacité énergétique réelle des systèmes de chauffage et de rafraichissement. La loi impose aux fabricants de mentionner le SCOP et le SEER sur chaque système de climatisation. La mise en place de ces coefficients est justifiée par la limitation des risques au niveau de l’écologie. 

Le SEER d’un système de climatisation

Le SEER (Seasonal Efficiency Energy Ratio) est le coefficient d’efficacité pour le rafraichissement. Elle constitue le rapport entre la puissance de refroidissement et la consommation d’énergie brute. Plus le chiffre est élevé, plus l’efficacité de rafraichissement est importante. L’appareil est donc de qualité. Le SEER est classé de A+++ à B. La classe A+++ correspond à un chiffre supérieur à 8.5 tandis que la classe B est inférieure à 5.1 et supérieure ou égale à 4.6. . Ainsi, un appareil disposant d’un SEER de 6.2 fournit une puissance de rafraichissement de 6.2 kWh pour 1 kWh d’énergie consommé. À noter que les appareils présentant un SEER inférieur à la classe B sont interdits de vente en Europe.

Le SCOP d’un système de climatisation  

Le SCOP quant à lui constitue le coefficient de performance saisonnier d’un climatiseur, d’une pompe à chaleur ou d’une quelconque appareil de climatisation , en mode émission de chaleur . Pour calculer le SCOP, il faudra diviser le total de l’énergie calorifique saisonnière (en kWh), par la somme de l’énergie consommée durant cette même saison.

Tout comme le SEER, le SCOP est également reparti par classe. La classe A+++ est donc la plus élevée tandis que A est le minimum acceptable. Un climatiseur ou une pompe à chaleur présentant un SCOP inférieur à A est ainsi interdit de vente. La classe A+++ correspond à un chiffre supérieur ou égal à 5.1 tandis que la classe A regroupe les SCOP inférieur à 4 et supérieurs ou égal à 3.4. Ainsi, pour un climatiseur ou une pompe à chaleur ou un quelconque système de chauffage, ayant un SCOP de 5, l’appareil produit une énergie calorifique de 5 kWh pour 1 kWh d’énergie consommée.

Les systèmes de climatisation à énergie renouvelable

Pour limiter la consommation d’énergie, pour rester en phase avec l’écologie et le respect de l’environnement tout en maintenant le confort dans la maison, il est également possible de s’orienter vers les climatiseurs exploitant en partie ou en totalité l’énergie renouvelable. Parmi les énergies renouvelables, on peut citer l’air (énergie éolienne), l’eau (énergie hydraulique) ou encore le soleil (énergie solaire).

Dans le cadre de la climatisation individuelle, l’énergie solaire thermique ou photovoltaïque reste la plus exploitée. Cela étant dit, les climatiseurs solaires sont encore très rares et considérés comme particulièrement couteux.

Parmi les appareils écologiques exploitant l’énergie renouvelable, on peut également citer la pompe à chaleur réversible. C’est un équipement conçu non seulement pour le chauffage durant l’hiver, mais également pour rafraîchir l’air durant l’été. On peut par exemple citer la pompe à chaleur de type air-air, air-eau, eau-eau ou encore sol-eau.

Cet équipement est certes écologique, mais il ne reste pas moins couteux et difficile à installer. Ce sont là les inconvénients de la pompe à chaleur.

Heureusement, la marque Blular trouve le bon compromis en nous proposant des climatiseurs hybrides (solaire et électrique). Ces appareils de climatisation sont à la fois efficaces et économiques (sur le plan financier et énergétique).

Le climatiseur Blular : Un appareil à la fois économique et en phase avec l’écologie

Les climatiseurs Blular sont des équipements écologiques 2 en 1 dans le sens où elles peuvent à la fois servir de chauffage durant l’hiver et rafraichir l’air dans la maison durant l’été. Là où la marque se différencie des autres modèles de climatiseurs, c’est qu’elle propose des appareils pouvant à la fois exploiter l’énergie solaire et le réseau électrique de la maison. Ainsi, ces climatiseurs Blular sont dits hybrides. Elles sont parfaitement en phase avec l’écologie.

Climatiseur gagnant  

Climatiseurs Blular : priorité à l’énergie solaire 

Avec un climatiseur Blular, vous pouvez soit exploiter uniquement l’énergie solaire photovoltaïque, soit exploiter exclusivement le réseau électrique de la maison. Il est également possible d’exploiter les deux à la fois. Ainsi durant la journée, le climatiseur pourra fournir de la chaleur ou rafraichir et purifier l’air en exploitant la luminosité du rayonnement solaire. Durant la nuit ou durant les journées au cours desquelles la luminosité est insuffisante, le climatiseur exploitera le réseau électrique.

À noter qu’en mode hybride, l’équipement Blular basculera automatiquement entre les deux sources d’énergie. L’énergie solaire sera tout de même priorisée. Ainsi, le climatiseur hybride sera en principe à 80 % solaire et à 20%. Les climatiseurs de la marque Blular sont donc parfaitement en phase avec les réglementations thermiques et les restrictions écologiques. 

Performances énergétiques haut de gamme

Nous savons déjà que la performance énergétique figure parmi les critères principaux lors de l’achat d’un climatiseur ou d’un quelconque appareil de climatisation. Ainsi, s’agissant du SCOPou performance énergétique en mode production de chaleur, les climatiseurs Blular sont classés A++. Pour le SEER, c’est-à-dire en mode rafraichissement de l’air, ces équipements de climatisation hybride atteignent également la classe A++. Ces équipements sont donc à la fois économiques et écologiques. A noter que l'étiquetage énergétique de l'UE ne tient pas compte de l'apport d'énergie solaire, le classement A++ montre que indépendamment de l'apport en énergie solaire, ces climatiseurs même en fonctionnement 100% électrique rivalisent avec les meilleurs marques du marché.

Illustration de l’aspect économique du climatiseur Blular

Prenons l’exemple d’un climatiseur Blular de 12000 BTU (3500 W en mode froid/ 3600 en mode chaleur). Cet appareil est généralement utilisé pendant 5 heures que ce soit pour fournir de la chaleur durant l’hiver (Janvier) ou pour rafraichir l’air durant l’été (Juillet). Ce climatiseur Blular sera équipé de 4 panneaux solaires de puissance nominale (crête) de 305W chacun.

En mode chauffage durant l’hiver (Janvier), le climatiseur Blular consomme environ 151.9 kWh. Dans les régions nord de l’Europe comme Anvers, les panneaux solaires peuvent fournir 45.83 kWh ce qui est une économie d’énergie d’environ 30.17 % . Par contre, dans les régions centrales comme Toulouse, la production des panneaux solaires atteint les 72.23 KWh. Cela constitue une économie d’énergie d’environ 52.45 %  en hiver .

En mode rafraichissement en été (Juillet), le climatiseur Blular consomme environ 159.65 kWh.  Dans la partie centrale de l’Europe telle que Francfort, les panneaux solaires du climatiseur fournissent 156.33 kWh. Il y donc une économie de 97.9 % d’énergie. Dans la partie sud comme Barcelone, les panneaux produisent 195.57 kWh. Il y a donc surproduction d’environ 20 % .

Les données de production photovoltaïque sont issue du site PVGIS de l'union Européenne et est librement consultable.

En résumé

On peut donc dire que le climatiseur Blular est la solution idéale non seulement pour limiter les dépenses budgétaires causées par la consommation électrique puisqu’il vous permettra également de rester en phase avec les restrictions écologiques. De plus, tous les produits Blular sont silencieux. Les tests de nuisance sonore démontrent un niveau de 48 dB à l’intérieur de la maison et de 61 dB à l’extérieur. Ce sont là des chiffres particulièrement faibles (tester par Bureau Veritas®). La marque Blular ne propose pas uniquement des appareils hybrides performants et écologiques, mais également des appareils durables, tout à fait fiables et faciles à installer. De plus, les systèmes de climatisation Blular sont disponibles à des prix abordables. Les kits complets munis de 4 à 6 panneaux tourneront autour de 2500 à 3500 .


Cet article a été posté dans Climatisation solaire et taggué Étiquettes :
climatiseurs écologie, économie, hybride, Rafraîchir, solaire,

Réponses pour Climatisation économique , optez pour un climatiseur écologique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.